Vanille MAYE et Olivier CHARMES

Vanille MAYE et Olivier CHARMES

Venus de Paris en 2018
“Ici, on bricole beaucoup plus, on répare, on crée, on invente.”
  • Vanille : iconographe en télétravail
  • Olivier : consultant en stratégie et contenu éditorial chez Verdié Voyages à Rodez
  • Egalement créateurs du blog de voyage Snooze Again
1

Un retour aux vraies choses
Un retour aux sources, à la nature, à une vie plus humaine.

2
Enfin de l’espace !
3
La vue de notre terrasse
Etapes d'arrives
Hier

“…On manquait d’espace à Paris…dans les logements, dans les transports, on est tellement serré que par réflexe on regarde au loin pour essayer de se recréer un espace. Peut-être que le problème de Paris, c’est qu’on est trop nombreux à vivre dans cette belle ville et ça devient un peu invivable…”

Aujourd’hui en Aveyron

“…La campagne, c’est un autre mode de vie plus calme plus lent, moins attractif peut-être touristiquement (NDLR : que la mer) et du coup il y a un calme merveilleux…
…Aujourd’hui, on a un atelier de bricolage à la maison, on a un garage avec un établi où on peut bricoler. Du coup, on bricole beaucoup plus, on répare, on crée, on invente des choses. On n’avait pas cet espace de créativité à Paris…
…On a un potager. Je faisais pousser des tomates sur mon balcon. Là, je fais tout pousser, y’a tout qui pousse et tout pousse tout seul, j’ai l’impression d’avoir la main verte….
…On sort parce qu’il y a de la lumière ! On va voir plein de choses, on découvre des choses complètement improbables parfois mais c’est plus ouvert que si on savait exactement ce qu’on allait voir. On profite de ce qui est organisé plutôt que d’être noyé par tout ce qui est organisé. Et la culture imprègne la personnalité des gens d’ici qui proposent des choses plutôt que des choses un peu plus internationales comme à Paris où l’on sait déjà ce que l’on va voir….”

source : propos issus de l’interview du 21 août 2018