Claire

« En Aveyron, je prends bien plus le temps de discuter avec les gens. »

  • Venue de Marseille

  • Vétérinaire/P. Blancard à Saint-Affrique

L’interview !

La raison de quitter Marseille ?

C’est simple : pour mes études vétérinaires. Dans un second temps, je suis tout de même revenue dans le secteur pour exercer en canine et quoique la pratique m'ait plu je ne me suis jamais projetée vivant en agglomération. Le Sud-Est a son charme mais j'aime la verdure !

Une raison de s’installer en Aveyron ?

M'installer en Aveyron a été une décision facile à prendre étant donné mes exigences : exercer en mixte rurale/canine, avec des petits ruminants et de préférence en Midi-Pyrénées. Condition sine qua none, cependant : pas de travail sans bonne équipe de travail, ce qui est une clef de la réussite dans ce métier que j'exerce.

Une hésitation à vous installer en Aveyron ?

Aucune hésitation à m'installer en Aveyron si par là vous entendez que je me projette dans les années qui viennent.

Qu’est-ce que vous faites en Aveyron que vous ne faisiez pas à Marseille ?

En Aveyron, je prends bien plus le temps de discuter avec les gens, je déguste à nouveau la joie de la création du lien social. Et je mange beaucoup plus de roquefort. Evidemment.

Qu’est ce que vous ne faites plus en Aveyron que vous faisiez à Marseille ?

L'eau me manque. Par là, je veux dire l'horizon du littoral, une image, des odeurs avec lesquelles je me suis construite et qui feront toujours partie de moi. C'est mon grand regret, si je devais en exprimer un. Plus accessoirement, le shopping est accessible mais moins que chez moi ;).

Votre paysage préféré en Aveyron ?

Le paysage que j'affectionne le plus parmi tous ceux que je découvre n'a malheureusement rien de spécifique : il s'agit des champs d'orge et de blé verts ondulant sous le vent.

Un week-end en Aveyron ?

Un week-end par chez moi démarre par l'obligation sacrée d'aller faire le marché ! Le plein de délicieuses provisions périssables, locales, goûteuses et dans la meilleure ambiance qui soit. Puis prendre son après-midi et visiter les cités templières alentours. Le dimanche matin est propice à la visite des caves de Roquefort -incontournable tous âges confondus- et après un rapide pique-nique passer l'après-midi à crapahuter dans les gorges du Tarn pour rentrer à la nuit. S'il fait moche, l'Aveyron est aussi équipé de cinémas et de nombreuses boutiques pour ces dames alors rien n'est perdu !

Votre événement préféré en Aveyron ?

Pour le moment, je n'ai pas d'évènement préféré, car je n'ai pas encore vécu les quatre saisons ni découvert tout ce qu'il y avait à découvrir... j'attends la fête de la musique et l'ouverture de la saison à l'abbaye de Sylvanès avec impatience.

Si vous étiez l’Aveyron, que diriez-vous à un marseillais ?

Si j'étais l'Aveyron, je dirais à Marseille que notre identité est aussi bien affirmée que la leur et que nous avons bien plus de points communs qu'elle ne le pense !

Fermer le menu