Émilie

« Je ne devais pas rester à la base, et en fait je ne suis jamais repartie ! »

  • Venue d’Alsace en 2016
  • Responsable accueil touristique chez Jeune Montagne à Laguiole

L’interview !

Raison personnelle. J’étais en Alsace. … changement d’activité professionnelle principalement.

Les grands espaces ! J’étais venue toute gamine à Laguiole en vacances et ça, c’est rigolo, j’ai souvenir de la nature !

Non parce que je ne devais pas rester à la base, je devais rejoindre ma sœur qui travaillait là. Je me suis installée 6 mois, 8 mois, j’ai travaillé et voilà ! Je ne suis pas repartie !

Des champs. J’habite à Huparlac à 10 min.

Vendre du fromage ! Comme ça, c’est un peu le truc qui me vient !

Les spectacles avec les chevaux, j’y ai pas retouché… même si c’est encore possible. J’ai pas refait.

Je me lève, je prends mon petit déjeuner et je vais nourrir mes chevaux dans mon pré tranquillement derrière et donc je viens au magasin, j’ouvre mon magasin et voilà.

Pfou ! Y’en a beaucoup ! beaucoup d’expériences, tellement que…

La transhumance !? Je ne vais pas vous mentir, je ne l’ai pas faite. Alors oui, la transhumance bien sûr ! Venir à Laguiole, visiter la coopérative Jeune Montagne :D, manger un bon aligot !

Dîner dans un buron ouais ! Avec vue sur l’Aubrac !

Quand on arrive là haut sur le plateau, avec un joli soleil levant.

Certainement une belle randonnée. Ça peut être les visites à Rodez. Le Musée Soulages, c’est très sympa et puis un bon diner dans un bon resto, une belle table aveyronnaise !

Pour l’instant, ça doit être à Rodez, comment ils ont appelé ça ? Les ? journées ? Les Estivadas ! C’était très chouette ! J’ai pas tout fait mais…

C’est pas facile ça ! La flore, une fleur ! La cistre ou… une fleur de l’Aubrac . Je suis un peu nature moi ! Je veux pas déroger…

S’il veut avoir une qualité de vie très au-dessus de la moyenne, je pense que effectivement… et puis malgré les territoires isolés, il y a une certaine ouverture d’esprit et un accueil assez chaleureux malgré tout ce qu’on peut dire ! En tous cas sur le côté montagne. Après le reste, je pense qu’il y a un très bon potentiel d’accueil ! J’ai été un peu surprise par ça et même sur le côté emploi ! Je vois à Laguiole, c’est pas possible de rester sans travailler ! Après voilà y’a différent type d’offres mais vous trouverez forcément du travail ! Non mais c’est vrai et quelle que soit la région. Que ce soit isolé, ici c’est quand même très spécifique, on est quand même à 1000 m d’altitude, c’est pas anodin, mais je pense que vous descendez sur Rodez, vous descendez sur le sud Aveyron, que ce soit bord Lozère ou de l’autre côté du Lot, je pense qu’il y a un gros potentiel… et des territoires de vie assez différents et…enfin y’en a pour tout le monde. C’est-à-dire que quelqu’un qui veut vivre à la ville il vit à la ville et celui qui veut vivre à la montagne, il vit à la montagne.

Fermer le menu