Géraldine

« J’ai rejoint l’Aveyron qui m’évoque des souvenirs de vacances. »

  • Venue de Paris
  • Pharmacienne de laboratoire/Nutergia à Capdenac

L’interview !

La raison de quitter Paris ?

Le professionnel m’a amenée à quitter Paris pour aller dans des moyennes villes et après j’ai rejoint finalement l’Aveyron parce-que j’y avais des attaches, de par mon époux, et puis des souvenirs de vacances.

Une raison de s’installer en Aveyron ?

Y’a eu un choix parce-que j’ai résidé en Suisse. Il s’est posé la question : “ou c’est lui qui vient ou c’est moi qui venais ? ”… J’avais déjà travaillé sur Castres et moi j’aimais bien l’Aveyron; On a donc fait le choix que je vienne m’installer dans l’Aveyron.

Une hésitation à vous installer en Aveyron ?

Non aucune !

Néo-aveyronnais des villes ou néo-aveyronnais des champs ?

des champs.

Qu’est-ce que vous faites en Aveyron que vous ne faisiez pas à Paris ?

Je respire !

Qu’est ce que vous ne faites plus en Aveyron que vous faisiez à Paris ?

Du shopping.

Votre journée type ?

Je descends mes enfants au car, après je vais sur mon lieu de travail, je récupère mes enfants, on rentre à la maison, quand il fait beau je vais étendre le linge… Voilà, je fais les tâches ménagères classiques et le week-end, on va à droite à gauche en Aveyron pour faire les tournois de foot, de karaté…

 

Le midi on mange ensemble, on rentre à la maison.
Et le soir, soit on a des activités, soit on joue de la musique, soit on prépare le festival

Une expérience à vivre en Aveyron ?

Oui j’avais été à l’aérodrome de Rodez pour voir “Tous contre le cancer”, c’est la démo de la patrouille de France.

Votre paysage préféré en Aveyron ?

L’Aubrac.

Un week-end en Aveyron ?

Sur l’Aubrac.

Votre événement préféré en Aveyron ?

Les fêtes votives, l’été.

Une photo de l’Aveyron ?

Une vache Aubrac.

Si vous étiez l’Aveyron, que diriez-vous à un potentiel néo-aveyronnais ?

Il fait bon vivre en Aveyron.

… l’isolement possible, avoir un champ, la nature devant soi.

Fermer le menu